Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Marteaux de Vulcain

Philip K. DICK

Titre original : Vulcan's Hammer, 1960
Première parution : Ace, 1960
Traduction de Monique BÉNÂTRE
Illustration de FLAMIDON

J'AI LU (Paris, France), coll. Science-Fiction (2007 - ) n° 10685
Dépôt légal : avril 2014
Roman, 224 pages, catégorie / prix : 6 €
ISBN : 978-2-290-03351-7
Format : 11,0 x 17,8 cm
Genre : Science-Fiction


Autres éditions
   in Romans 1960 - 1963, J'AI LU, 2012
   J'AI LU, 2022
   LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES / ÉDITIONS DU MASQUE, 1975
   LIVRE DE POCHE, 1991
   in La Porte obscure, OMNIBUS, 1994
   in La Porte obscure, 2003
   PRESSES DE LA CITÉ, 1983

Ressources externes sur cette œuvre : quarante-deux.org
Ressources externes sur cette édition de l'œuvre : quarante-deux.org

Quatrième de couverture

L'humanité démissionnaire a remis son destin entre les mains de Vulcain III. Mi-dieu, mi-machine, Vulcain III administre la vie de tous et de chacun depuis son bunker enterré sous les montagnes suisses. On lui pose des questions sur toutes sortes de sujets, du plus trivial au plus complexe, et il répond invariablement juste. Mais ça, c'était avant. Car depuis quinze mois Vulcain III reste muet, si bien que les ingénieurs chargés de sa manipulation en sont venus à inventer les réponses... et à diriger le monde à leur corps défendant.

PHILIP K. DICK
Aucun autre auteur de science-fiction n'a laissé derrière lui d'oeuvre plus personnelle que Philip K Dick. En une quarantaine de romans et près de deux cents nouvelles adaptés plus de quatre-vingts fois au cinéma (Total RecallBlade RunnerMinority Report...), il a littéralement transcendé les frontières du genre. Les marteaux de Vulcain repose, presque trente ans après Le meilleur des mondes, la question des dictatures bienveillantes.

Critiques des autres éditions ou de la série
Edition PRESSES DE LA CITÉ, Futurama 3ème série - Superlights (1983)

     Il y a beaucoup d'excellents écrivains de SF anglo-saxons, mais Philip K. Dick est certainement l'auteur majeur de ces cinquante dernières années : seuls les Américains l'ignorent encore !
     On ne peut donc aborder Les marteaux de Vulcain comme un ouvrage autonome ; certes, il s'agit bien d'un roman mineur de l'auteur du Dieu venu du Centaure mais on peut déjà distinguer les thèmes essentiels de l'œuvre à venir.
     Tel quel, Les marteaux de Vulcain n'apporte rien de très neuf à la SF des années cinquante ; Dick nous raconte en effet une histoire d'ordinateur mondial qui se substitue peu à peu à l'homme, puis finit par tenter de lui retirer ses prérogatives. Pris isolément, les divers éléments qui constituent la toile de fond du livre font partie des « tartes à la crème » du genre : Vulcain III le super computeur pensant, l'Union Terrestre et ses cadres dirigeants, le Père Fields et ses « Sauveurs » (opposants déterminés au règne de la machine), etc.
     Pourtant, malgré son intérêt limité, ce livre commence à laisser entrevoir la place que l'idée de manipulation et d'illusion prendra dans les récits ultérieurs ; déjà, les choses ne sont pas tout à fait ce qu'elles devraient être : les divers directeurs de la planète s'espionnent et se dénoncent les uns les autres, le serviteur numéro un de Vulcain III est en fait son pire adversaire et Fields n'est pas en définitive un ennemi inconditionnel du machinisme...
     Les marteaux de Vulcain se lit pour le reste comme un de ces romans d'aventures menés à toute allure. A cette époque, Dick est au mieux de sa forme mais son talent n'est encore qu'en germe : L'œil dans le ciel 1 et Le temps désarticulé 2 seront publiés peu après.


Notes :

1. J'ai Lu.
2. Le Livre de Poche SF.

Stéphanie NICOT (lui écrire)
Première parution : 1/12/1983
dans Fiction 346
Mise en ligne le : 15/2/2003


Edition LIBRAIRIE DES CHAMPS-ÉLYSÉES / ÉDITIONS DU MASQUE, Le Masque Science-Fiction (1976)

 
     Un petit Dick de 1960, pas très dickien, mais plutôt vanvogtien, avec sa « machine du pouvoir », ses complots divers qui s'entremêlent, ses protagonistes qui s'aperçoivent finalement qu'ils sont des pions ; un Monde des A simplifié, clarifié, et aussi retourné puisque la subversion contre « Vulcain III » (qui a donné pourtant la paix au monde) finit par dévoiler, puis dissiper l'aliénation (thème déjà plus dickien). Pour la traduction, l'éditeur n'est pas difficile.

George W. BARLOW
Première parution : 1/2/1976
dans Fiction 266
Mise en ligne le : 16/11/2014

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 78564 livres, 90725 photos de couvertures, 74527 quatrièmes.
8860 critiques, 42703 intervenant·e·s, 1657 photographies, 3770 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.