Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Lord Darcy, l'intégrale

Randall GARRETT

Titre original : Lord Darcy, 2002
Première parution : États-Unis, Wake Forest (Caroline du Nord) : Baen, juillet 2002
Cycle : Lord Darcy (omnibus)

Traduction de Pierre-Paul DURASTANTI & E. C. L. MEISTERMANN
Illustration de Alain BRION

MNÉMOS (Saint-Laurent d'Oingt, France), coll. Intégrales
Date de parution : 2 juin 2016
Dépôt légal : juin 2016, Achevé d'imprimer : mai 2016
Première édition
Omnibus, 560 pages, catégorie / prix : 27 €
ISBN : 978-2-35408-359-5
Format : 16,0 x 24,0 cm
Genre : Science-Fiction

Dans la première VO publiée en 1983 par Nelson Doubleday/SFBC, il manquait 2 nouvelles.


Quatrième de couverture
Dans une Europe uchronique, où les Plantagenets sont toujours au pouvoir et où la magie est devenue officielle, la France et l’Angleterre unies dans un même empire bienveillant, règnent sur l’Europe.
Pourtant, Londres est la proie de complots mortels, ourdis par les ennemis de l’empire. Entre mystères, magie et espionnage, lord Darcy mène l’enquête au service de Sa Majesté. Cet aristocrate dandy à l’esprit aiguisé, épaulé d’un magicien irlandais, fait preuve d’une perspicacité à toute épreuve et d’un remarquable sang-froid.
 
Entre le roman policier traditionnel et l’uchronie steampunk, avec des personnages savoureux et bien campés, utilisant toutes les subtilités d’une enquête aidée par la magie, ce livre est réjouissant à plus d’un titre avec un lord Darcy haut en couleur, plein d’humour so British !
 
Randall Garrett (1927-1987) a été un écrivain américain pionnier infatigable des littératures de genre. Il fut ainsi le mentor du jeune Robert Silverberg. À la croisée de plusieurs imaginaires, puisant son inspiration dans le polar américain et le Golden Age Detective, Randall Garrett a conçu avec Lord Darcy un petit bijou d’une rare élégance : nuancé et construit par couches de références, un bonheur pour les lecteurs.
 
Randall Garret a obtenu en 1999 pour sa série Lord Darcy
le principal prix américain concernant l’uchronie :
le Sidewise Awards for Alternate History.
 
Pour la première en France,
Mnémos a regroupé dans cette intégrale prestige :
C’est dans les yeux
Trop de magiciens
ainsi que sept nouvelles inédites.
Sommaire
Afficher les différentes éditions des textes
1 - André-François RUAUD, Randall Garrett à la croisée des parallèles, pages 5 à 7, préface
2 - C'est dans les yeux (The Eyes Have It, 1964) , pages 9 à 42, nouvelle, trad. C. et L. MEISTERMANN
3 - Une affaire d'identité (A Case of Identity, 1964) , pages 43 à 93, nouvelle, trad. E. C. L. MEISTERMANN
4 - Imbroglio pastel (The Muddle of the Woad, 1965) , pages 95 à 139, nouvelle, trad. E. C. L. MEISTERMANN
5 - Trop de Magiciens (Too Many Magicians, 1966) , pages 141 à 332, roman, trad. E. C. L. MEISTERMANN
6 - Une corde pour se pendre (A Stretch of the Imagination, 1973) , pages 333 à 344, nouvelle, trad. Pierre-Paul DURASTANTI
7 - Une question de gravité (A Matter of Gravity, 1974) , pages 345 à 375, nouvelle, trad. E. C. L. MEISTERMANN
8 - Jusqu'à la lie (The Bitter End, 1978) , pages 377 à 405, nouvelle, trad. Pierre-Paul DURASTANTI
9 - La Fiole d'Ipswich (The Ipswich Phial, 1976) , pages 407 à 447, nouvelle, trad. E. C. L. MEISTERMANN
10 - Les Seize clefs (The Sixteen Keys, 1976) , pages 449 à 477, nouvelle, trad. Pierre-Paul DURASTANTI
11 - Le Napoli express (The Napoli Express, 1979) , pages 479 à 537, nouvelle, trad. E. C. L. MEISTERMANN
12 - Le Sort du combat (The Spell of War, 1979) , pages 539 à 556, nouvelle, trad. Pierre-Paul DURASTANTI
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 72629 livres, 86594 photos de couvertures, 67957 quatrièmes.
8502 critiques, 39135 intervenant·e·s, 1501 photographies, 3731 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.