Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Les Fleurs du vide

Michael SWANWICK

Titre original : Vacuum flowers, 1987

Traduction de Jean BONNEFOY
Illustration de Daniel FURON

DENOËL (Paris, France), coll. Présence du futur n° 459
Dépôt légal : mars 1988
Première édition
Roman, 320 pages, catégorie / prix : 10
ISBN : 2-207-30459-0
Format : 11,0 x 18,0 cm  
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     À son réveil dans un hôpital du Kluster d'Eros, Rebelle découvre plusieurs choses dérangeantes.
     Primo, qu'elle était morte.
     Secundo, qu'elle n'a plus le même corps.
     Tertio, que ce corps est la propriété de la Deutsche Nakasone Gmbh.
     Quarto, que les souvenirs d'une personnalité antérieure reviennent la hanter : ceux d'Eucrasia, cométaire, fille de sorcière, as du flugiciel, devenue pique-rôle par dépit. Et quand en plus Rebelle/Eucrasia tombe amoureuse d'un baroudeur qu'elle contribua naguère à doter de quatre (oui, quatre) personnalités indépendantes, elle sent que son odyssée ne fait que commencer. Une odyssée qui, de navette en colonie spatiale, du nuage d'Oort à la ceinture d'astéroïdes, des satellites de Mars aux cités circumlunaires, la mènera jusqu'à une Terre étrangère, devenue ruche consciente.

     L'auteur
     Frère spirituel de John Varley et de William Gibson, Michael Swanwick a vu, depuis 1980, plusieurs de ses nouvelles citées pour les prix Hugo et Nebula. Les Fleurs du vide est son second roman après Le baiser du masque, également paru dans la présente collection.

    Cité dans les pages thématiques suivantes :     

    Cité dans les listes thématiques des oeuvres suivantes :     
 
    Critiques    
     Après un article-manifeste sur les cyberpunks, paru il y a deux ans aux USA, Swanwick nous offre un roman dans le genre : habitants de l'espace et informatisation de l'être humain à l'ordre du jour. Comme chez Sterling ou Walter Jon Williams, le futur vit au rythme d'un capitalisme débridé ; la vente en bloc d'une station spatiale, avec ses bidonvilles (littéralement ici) et leurs habitants est la plus belle idée du roman, comme une image d'Epinal marxiste transférée dans la ceinture des astéroïdes.
     Il manquait au courant cyberpunk un héros qui exprime dans son essence même l'artificialité célébrée par le « mouvement » : c'est chose faite avec Rebelle Elizabeth Gavroche. Elle commence sa vie comme une personnalité programmée, dérobée par piratage à un conglomérat multinational. Paradoxalement, cette héroïne-là se refuse aux reprogrammations mentales qui sont l'idée et l'outil dramatique fondamental du cyberpunk : « Pas envie qu'on vienne me tripatouiller l'esprit » (p. 111). On décèle la même tendance dans les œuvres récentes de Sterling (La schismatrice), Walter Jon Williams (Câblé) ou Geo Alec Effinger (When gravity fails) : sur fond d'une société toute d'artificialité technologique, le protagoniste présente un point de vue farouchement protecteur de l'intégrité de la personne humaine. Les cyberpunks, des écolos qui s'ignorent ! En fin de compte, la Rebelle rentrera chez elle, même s'il n'est guère de jardin à cultiver parmi les astéroïdes.
     Swanwick donne libre cours à son penchant pour les sous-cultures pittoresques (rappelez vous la Foire aux Mutagènes du Baiser du Masque), et louche vers Dick quand il explore les personnalités artificielles, mais Les fleurs du vide s'épuise en courses-poursuites. Si le roman est bien maîtrisé, mieux intégré que La schismatrice, il est moins fertile en concepts nouveaux. Quand on gratte un peu leur vernis de roman d'espionnage, ces livres présentent une grande similitude avec la série des Huit Mondes de Varley. Ce sont des univers que j'aime beaucoup, même si je ne pense pas que Swanwick ait ici dépassé Le canal Ophite.


Pascal J. THOMAS (lui écrire)
Première parution : 1/4/1988 dans Fiction 396
Mise en ligne le : 2/2/2003


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 72038 livres, 83732 photos de couvertures, 67316 quatrièmes.
8481 critiques, 38787 intervenant·e·s, 1494 photographies, 3729 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.