Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Deux univers

Richard COWPER

Titre original : Worlds Apart, 1974
Première parution : Gollancz, 1974
Traduction de Claude SAUNIER
Illustration de Stéphane DUMONT

DENOËL (Paris, France), coll. Présence du futur n° 223
Dépôt légal : 4ème trimestre 1976
Première édition
Roman, 192 pages, catégorie / prix : 1
ISBN : néant
Format : 11,0 x 18,0 cm
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Un enseignant rêveur et un peu mou, Georges Gringe, époux frustré, oublie ses déboires en écrivant un roman de science-fiction où les deux héros, Zil et Orgypp, vivent heureux, grokkant à tour de bras, sur la planète Agénor.
     Ailleurs — loin ? très loin ? tout près ? — sur la planète Chnas, fleurit une civilisation merveilleuse pour qui le progrès technique est une chose depuis longtemps dépassée. Là, un certain Zil, l'amant de la belle Orgypp, écrit pour se distraire un roman utopique qui se passe sur Derre et dont le héros se nomme Chorge Gringe.
     On ne se méfie jamais assez de la création littéraire... C'est ce que nous apprend Richard Cowper dans un roman qu'auraient pu écrire en collaboration Lewis Caroll et Fredric Brown, s'ils avaient mieux connu la bande dessinée.

L'auteur.
Richard Cowper est le pseudonyme de Colin Murry, fils du critique anglais John Middleton Murry.
Né en 1926, il a publié en Angleterre huit romans, dont un paru dans Présence du Futur, Le Crépuscule de Briareus.
Critiques

     Une impression de déjà lu : un type écrit un roman de SF, et ses personnages vivent réellement sur une autre planète, et ils écrivent eux-mêmes un roman, et le héros de celui-ci c’est bien entendu le type du début, etc., etc. Cette idée a de quoi titiller l’intellect des romanciers, mais à part Brown (Fredric) et Malzberg (Barry), je ne vois personne à l’avoir creusée – et encore Brown a-t-il choisi pour le faire le cadre étroit de la nouvelle et Malzberg n’a-t-il pas cherché à faire croire à l’existence réelle (traduisez : en-dehors de l’inconscient du héros de Un monde en morceaux) de ces personnages au second degré. Le roman de Cowper nous donne une des raisons possibles de cette désaffection : mal maîtrisé, ce thème tourne à la farce, bien maîtrisé, il conduit à la fable philosophique, dans aucun cas la science fiction n’y trouve son compte. Cowper, apparemment, n’a pas pu ou n’a pas voulu choisir entre ces deux voies, ce qui explique l’aspect bâclé et profondément ennuyeux de sa prestation. L’humour, c’est d’ailleurs à regretter, fait rarement bon ménage avec la SF, notamment en ce qui concerne le roman, peut-être parce que ce genre littéraire présuppose l’adéquation totale du lecteur au récit, alors qu’une certaine distance critique est nécessaire pour que naisse l’effet humoristique. Cowper, hélas, en administre la preuve.

Dominique DOUAY
Première parution : 1/4/1977 dans Fiction 279
Mise en ligne le : 12/8/2022

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 77945 livres, 89439 photos de couvertures, 73891 quatrièmes.
8687 critiques, 42386 intervenant·e·s, 1613 photographies, 3751 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.