Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Qui a tué grand-maman ?

Fredric BROWN

Titre original : We All Killed Grandma, 1952
Première parution : E. P. Dutton, 1952

Traduction de Gérard DE CHERGÉ
Illustration de Jean-Claude CLAEYS

NOUVELLES ÉDITIONS OSWALD (NéO) (Paris, France), coll. Le Miroir obscur n° 115
Dépôt légal : novembre 1985
Roman, 224 pages
ISBN : 2-7304-0350-5   
Genre : Hors Genre



    Quatrième de couverture    
     L'amnésique est — avec le psychopathe — le personnage central d'un grand nombre de romans criminels. On trouve naturellement ce héros typiquement « Miroir obscur » dans deux des meilleurs titres de notre collection : le n° 1, L'ange déchu de Howard Fast, et le n° 31, Retour à Tillary Street de William Irish.
     Et on le retrouve ici, mais vu par Fredric Brown, tout aussi angoissant, mais plus proche de nous, plus humain. Car si Roderick Tuttle, frappé d'amnésie après la découverte du corps de sa grand-mère, a tout oublié, il aime toujours les jolies filles, les belles voitures anciennes et... le whisky.
     Comme tous les héros de Fredric Brown, il en boira beaucoup avant de répondre à la question « Qui a tué grand-maman ? » ou plutôt : « Suis-je un assassin ? » et surtout : « Pourquoi la belle Robin a-t-elle voulu divorcer et pourquoi a-t-elle peur de moi ? »
     Ce doux publiciste de 28 ans, sentimental, généreux, qui abhorre la violence stupide de la chasse et de la pêche, s'est-il réfugié dans l'amnésie pour oublier qu'il est un psychopathe monstrueux capable de loger une balle entre les deux yeux d'une vieille dame sans défense ?
     Sans défense, d'ailleurs... Cela ne peut être si simple, lorsqu'il s'agit d'un roman signé par l'auteur du « Paradoxe perdu ».


     Né en 1906 à Cincinnati (Ohio) et mort en 1972 à Tucson (Arizona), Fredric Brown fit ses études sans obtenir le moindre diplôme. A partir de 1922, il fut garçon de courses, fournisseur d'accessoires de machines-outils, puis correcteur dans divers journaux corporatifs. Sa première nouvelle paraît en 1938 dans Detective Story et sa première nouvelle de science-fiction en 1941 dans Captain Futur. En 1947, il obtient l'Edgar des Mystery Writers of America pour son premier roman Crime à Chicago (Clancier-Guénaud). Ensuite de quoi il écrivit 22 romans policiers et plus de 100 nouvelles policières, ainsi que 5 romans de science-fiction et de nombreuses nouvelles. Dans le domaine policier, on peut lire en France ; Un cadavre au clair de lune, Le fantôme du chimpanzé, Rendez-vous avec un tigre (Red Label), La nuit du Jabberwock (J'Ai lu), La belle et la bête, Ça ne se refuse pas, Meurtres en filigrane, La fille de nulle part, Les dessous de Madame Murphy (Clancier-Guénaud) et, dans cette même collection : Tuer pour passer le temps, Une nuit à la morgue, 120 heures de cauchemar, La bête de miséricorde, Attention, Chien gentil !, La chandelle et la hache, Concerto pour flûte et mitraillette, en attendant un roman inédit à paraître début 86 et la suite de la série de ses nouvelles inédites qui, sous la direction de Stéphane Bourgoin, comprendra une dizaine de volumes.


 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 69421 livres, 77766 photos de couvertures, 64512 quatrièmes.
8384 critiques, 36815 intervenant·e·s, 1476 photographies, 3710 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2020. Tous droits réservés.