Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Expérience terminale

Robert James SAWYER

Titre original : The Terminal Experiment, 1995

Traduction de Nathalie SERVAL
Illustration de Hubert de LARTIGUE

J'AI LU (Paris, France), coll. Science-Fiction (1992 - 2001, 3ème série - dos violet/blanc) n° 4703
Dépôt légal : décembre 1997
320 pages, catégorie / prix : 6
ISBN : 2-290-04703-1   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Robert J. Sawyer
     Canadien, né en 1960, il est reconnu comme un grand dès la publication de ses premières nouvelles (Grand Prix de l'Imaginaire, deux fois le prix Aurora, prix Arthur Ellis...). Expérience terminale, son sixième roman — le premier à être traduit en français — , a obtenu le prix Nebula 1995. Un « thriller cyber » à vous couper le souffle...

     Grâce à son prototype de super-EEG, Peter Hobson croyait parvenir à une définition la plus précise de la mort clinique. Il a découvert mieux que cela : la preuve de l'existence de l'âme.
     Du jour au lendemain, Peter devient un homme célèbre que les médias s'arrachent. Partout, on lui pose la même question : « C'est comment, l'au-delà ? » Afin d'y répondre, Peter va créer — avec l'aide de son ami Sarkar — trois clones de son cerveau isolés dans la mémoire d'un ordinateur. L'un, Esprit, simulera la vie après la mort. Le deuxième, Ambrotos, l'immortalité physique. Le dernier, non modifié, servira de témoin à l'expérience.
     Mais l'un des doubles se mêle de jouer les justiciers pour le vrai Peter Hoson. Et pour ça, il ne recule devant aucun moyen... pas même un meurtre. Pour les deux apprentis sorciers, c'est le début d'une traque angoissée dans le dédale de l'Internet, sur la piste d'un criminel d'autant plus insaisissable qu'il est virtuel...

    Prix obtenus    
Nebula, roman, 1995
Aurora (anciennement Casper), roman anglais, 1996

    Cité dans les pages thématiques suivantes :     

    Cité dans les listes thématiques des oeuvres suivantes :     
 
    Critiques    
     En voulant déterminer l'instant exact de la mort clinique — indispensable pour pouvoir prélever des organes — Peter Hobson met en évidence, sur son super-EEG, un étrange phénomène électrique : une « pelote  » de points lumineux violets, qui s'échappe du corps au moment ultime. Est-ce l'âme  ? Et que devient cette « onde vitale  » après la mort  ? Pour répondre à cette question, Sarkar, un ami d'Hobson spécialiste en systèmes experts, crée un clone informatique du cerveau de celui-ci, dans lequel tout ce qui concerne le physique (réactions hormonales, désir sexuel, etc.) a été supprimé. Débarrassé de la psyché humaine, cette « âme informatique  » simulera la vie après la mort.
     Mais en 2011, il existe un autre moyen d'accéder à l'immortalité  : en régénérant en continu le corps humain, les nanotechnologies préviennent toute manifestation de vieillissement. Quelle immortalité est préférable  ? Sarkar crée un autre clone du cerveau de Peter, dans lequel ont été effacées la peur du vieillissement et de la mort, qui modélisera, lui, l'immortalité physique. Et comme il n'y a pas de bonne expérience sans référence, une troisième copie est créée, intacte celle-là, pour pouvoir servir de témoin.
     Mais l'expérience dérape, évidemment. L'un des clones — lequel  ? — n'a pas apprécié que Cathy, la femme de Peter, ait trompé celui-ci et décide de se venger.
     Si l'on ne prend en compte que l'aspect thriller cyber, le roman de Sawyer est moins musclé que Morte en mémoire vive de Peter James 1, qui mettait en scène, lui aussi, un clone informatique meurtrier. Mais ce qui séduit avant tout dans Expérience terminale, c'est son élégance et sa remarquable lisibilité. Tout en traitant du clonage informatique du cerveau et en soulevant des questions d'ordre métaphysique sur le devenir ultime de l'individu, le roman reste parfaitement accessible au grand public.
     A la différence de La cité des Permutants de Greg Egan — qui traite du même thème, l'eschatologie informatique — Expérience terminale (prix Nebula 1995) est un vrai roman, simple et profond à la fois, avec des personnages qui sont autre chose que des porte-parole de l'auteur et une intrigue qui tient en haleine jusqu'à la dernière page.
     Robert Sawyer 2 est un nom à retenir, car cet auteur canadien marie avec intelligence les impératifs de la SF (vertige spéculatif) et du romanesque. C'est rare  !

Notes :

1. Curieusement paru en 1996, chez J'ai Lu, dans la défunte collection Epouvante.
2. A ma connaissance, la première apparition en France de Robert Sawyer est à mettre à l'actif d'André-François Ruaud qui a publié dans Yellow Submarine de mai 1996 (n°119) la remarquable nouvelle : Vous voyez et vous n'observez pas (Grand Prix de l'Imaginaire 1997).

Denis GUIOT
Première parution : 1/3/1998 dans Galaxies 8
Mise en ligne le : 1/9/2000


 

Dans la nooSFere : 62397 livres, 58355 photos de couvertures, 56875 quatrièmes.
7958 critiques, 34216 intervenant·e·s, 1309 photographies, 3653 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.