Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Ombre du bourreau - 2

Gene WOLFE

Cycle : Le Livre du Nouveau Soleil / le Livre du Second Soleil de Teur (omnibus)

Traduction de William Olivier DESMOND & Pierre-Paul DURASTANTI
Traduction révisée par Patrick MARCEL
Illustration de Guillaume SOREL
DENOËL, coll. Lunes d'Encre n° (75)

Dépôt légal : février 2006
1072 pages, catégorie / prix : 33 €
ISBN : 2-207-25635-9
Genre : Fantasy 
Il est mentionné que les traductions sont harmonisées (plutôt que révisées) par Patrick Marcel.


Couverture

    Quatrième de couverture    
     Cloîtré depuis l'enfance entre les murs austères de la tour Matachine, l'apprenti bourreau Sévérian ignore tout des ruelles bruissantes de Nessus et, au-delà, des merveilles et dangers de la planète Teur... jusqu'au jour de son bannissement. Car l'amour que lui inspire la trop belle Thècle, condamnée à la question, l'amène à trahir ses maîtres. Exilé dans une lointaine province, c'est seulement armé de son étrange épée — Terminus Est — qu'il devra affronter son destin. Naviguant entre fantasy et science-fiction, L'Ombre du bourreau (ou Livre du Nouveau Soleil) est une des quêtes initiatiques les plus originales et inventives jamais écrites.

     Au sommaire :
     La Citadelle de l'Autarque
     « Le Chat »
     « La Carte »
     Le Château de la loutre (essais inédits)
     Le Nouveau Soleil de Teur
     « L'enfant qui pêcha le soleil » (nouvelle inédite)
     « Empire des feuilles et des fleurs » (nouvelle inédite)
     « Du berceau » (nouvelle inédite)

     Gene Wolfe est né en 1931. On lui doit une quinzaine de romans et une dizaine de recueils de nouvelles. Le cycle du bourreau Sévérian est souvent considéré comme son chef-d'œuvre.


    Sommaire    
1 - La Citadelle de l'Autarque (The Citadel of the Autarch), pages 7 à 376, Roman, trad. William Olivier DESMOND rév. Patrick MARCEL
2 - Le Chat (The Cat), pages 377 à 386, trad. Pierre-Paul DURASTANTI rév. Patrick MARCEL
3 - La Carte (The Map), pages 387 à 404, trad. Pierre-Paul DURASTANTI rév. Patrick MARCEL
4 - Le Château de la loutre (The Castle of the Otter), pages 405 à 548, Essai, trad. Patrick MARCEL
5 - Le Nouveau soleil de Teur (The Urth of the New Sun), pages 549 à 990, Roman, trad. Patrick MARCEL
6 - L'Enfant qui pêcha le soleil (The Boy Who Hooked the Sun), pages 991 à 996, trad. Patrick MARCEL
7 - Empire des feuilles et des fleurs (Empire of foliage and flower), pages 997 à 1036, trad. Patrick MARCEL
8 - Du berceau (From the Cradle), pages 1037 à 1064, trad. Patrick MARCEL

    Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes :    
Stan Barets : Le Science-Fictionnaire - 2 (liste parue en 1994)  pour la série : Le Livre du Nouveau Soleil / le Livre du Second Soleil de Teur
Jean-Bernard Oms : Top 100 Carnage Mondain (liste parue en 1989)  pour la série : Le Livre du Nouveau Soleil / le Livre du Second Soleil de Teur
Association Infini : Infini (2 - liste secondaire) (liste parue en 1998)  pour la série : Le Livre du Nouveau Soleil / le Livre du Second Soleil de Teur
 
    Critiques    
     Le cycle du bourreau Sévérian (ou Livre du Nouveau Soleil de Teur) est communément considéré comme l'une des plus éclatantes réussites de Gene Wolfe, si ce n'est son chef d'oeuvre. Aussi est-ce un événement que de se voir proposer aujourd'hui par Lunes d'Encre cette saga en intégralité, qui plus est dans des traductions harmonisées par Patrick Marcel. Version intégrale, donc, qui plus est la plus complète du monde : en plus des cinq romans et deux nouvelles déjà publiés en France, ces deux forts volumes (1000 pages chacun !) incorporent trois nouvelles inédites et un recueil d'essais, Le Château de la Loutre, riche d'enseignements sur l'écriture du cycle et de l'auteur en général. De quoi contenter même les plus gourmands des amateurs, qui en seront rassasiés. Mais gare à l'indigestion : bien que cette série soit splendidement écrite, il n'en demeure pas moins qu'avec plus de deux milliers de pages, il y a des moments où l'attention du lecteur baisse. Sévérian a un avantage, mais qui se transforme parfois en défaut pour le lecteur : il se souvient de tout. Soit des digressions à n'en plus finir, des narrations par le menu détail de tous les actes du protagoniste (même s'il avoue parfois passer sous silence certains événements). Même si cela facilite l'immersion du lecteur dans l'univers décrit — à mi-chemin de la science-fiction et de la fantasy, avec sa quête sur fond de monde peuplé de créatures étranges issues d'autres planètes — cette manie du détail se révélera fatale pour le lecteur inattentif ou fatigué. Attention donc : chef d'oeuvre certainement, mais chef d'oeuvre ardu à lire. En somme, à déconseiller aux personnes souhaitant uniquement se délasser.

Bruno PARA (lui écrire)
Première parution : 23/4/2006 nooSFere


 

 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2017. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies