Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Galaxies nouvelle série n° 13/55

REVUE


Cycle : Revues - Galaxies nouvelle série  vol. 13/55 


Illustration de Robin OLAUSSON

GALAXIES - ASSOCIATION D'AIDE AUX AUTEURS , coll. Galaxies nouvelle série (revue) n° 13/55
Dépôt légal : juin 2011
192 pages, catégorie / prix : 11 €
ISBN : 978-2-914590-24-2   
Genre : Imaginaire



    Quatrième de couverture    
Pas de texte sur la quatrième de couverture.

    Sommaire    
1 - Pierre GÉVART, Éditorial, pages 1 à 2, Éditorial
2 - Aliette DE BODARD, Quand l'ombre se répand sur la Maison Jaguar (The Jaguar House, in Shadow), pages 5 à 26, trad. Camille THÉRION
3 - Robert James SAWYER, Pas de drapeau pour Pluto (The Right's Tough), pages 27 à 36, trad. Jean-Michel CALVEZ
4 - Martin LESSARD, Clause 207.1, pages 38 à 52
5 - Santiago EXIMENO, Jours d'automne, pages 53 à 65, trad. Jacques FUENTEALBA
6 - Jerry MÄÄTTÄ, De la liberté de pensée aux franges de la folie. À propos de l'arrivée de la science-fiction et de ses fandoms dans les pays nordiques, pages 67 à 86, Article, trad. Fabrice LEMAINQUE & Natalie O'DONNELL
7 - (non mentionné), Petite Bibliographie sélective, pages 87 à 91, Bibliographie
8 - Stéphane THING, Art et science-fiction : une échappée dans l'espace, pages 92 à 94, Article
9 - Bertil MARTENSSON, Myxomatose forte TM (Myxomatos forte TM), pages 95 à 114, trad. Jean-Pierre LAIGLE
10 - (non mentionné), Questions à Jean-Pierre Laigle, pages 115 à 116, entretien avec Jean-Pierre LAIGLE
11 - Jon BING, Les Chiens de Lanzarote (Lanzarote dogs), pages 117 à 125, trad. Jacques FUENTEALBA & Natalie O'DONNELL
12 - Tor Åge BRINGSVAERD, Conte de fer - Fragment 3 (Le chien) (Fairy Tale, 3. Fragment (Dog)), pages 126 à 130, trad. Natalie O'DONNELL & Laurent WHALE
13 - Hugo VAN GAERT, Entretiens croisés avec Jon Bing et Tor Age Bringsvaerd, pages 131 à 133, entretien avec Jon BING & Tor Åge BRINGSVAERD
14 - Laurent QUEYSSI, Éclats : opus 4. Serge Lehman : L'inversion de Polyphème, pages 136 à 140, Chronique
15 - Philippe ÉTHUIN, Le Coin du bouquineur, pages 142 à 146, Chronique
16 - Denis LABBÉ, Autres mondes : Graham Joyce : une oeuvre aux limites de l'enchantement, pages 147 à 151, Article
17 - Georges BORMAND, Stephen Goldin, un auteur américain peu connu en France, pages 152 à 154, entretien avec Stephen GOLDIN
18 - COLLECTIF, Notes de lecture, pages 155 à 179, Critique(s)
19 - Alain DARTEVELLE, Strips, pages 180 à 187, Critique(s)
20 - Hugo VAN GAERT, Eurocon 2011 : Stockholm, pages 190 à 191, Article

    Critiques parues dans ce livre disponibles en ligne    
 
    Critiques    
[Chronique commune aux numéros 12 et 13 de Galaxies nouvelle série]

     Il faut croire que Galaxies NS a du mal à trouver des textes francophones de bonne qualité, sinon comment expliquer que son numéro 12 s'ouvre sur un texte de Daniel Walther, « La Musique de la chair », tiré de son recueil éponyme (chez Rivière Blanche). Un texte sans grand intérêt, pas particulièrement bien écrit (de jolis gisements d'adverbes çà et là) où l'auteur mêle (et pourquoi pas) chirurgie et musique, et ne fait rien (ou presque) du mélange potentiellement détonnant. Abscons. Suit une nouvelle de Isaac Asimov Mike Resnick qu'on croirait tirée d'un pulp des années 30-40, où un robot ménager anthropomorphe et un pasteur discutent de Dieu, un échange qui va mal finir, comme il se doit (que ce truc non écrit, déjà lu cent fois, parfois en mieux, ait été finaliste du prix Hugo laisse sans voix). La sélection de fictions (hors dossier E.C Tubb) s'achève avec « Dolorem Ipsum » de Ketty Steward, une nouvelle intrigante autour d'un culte de la douleur dans une société qui bénéficie, depuis leur invention en 2068, de chambres de régénération. Le texte, résolument ambitieux, joue sur de nombreux tableaux (références SF, érudition chrétienne, artifice de construction, exposition des changements sociétaux), mais au final les enjeux de l'histoire échappent au lecteur, trop sollicité par les clins d'œil, les notes de bas de page et une érudition un poil étalée. Si le résultat reste intéressant (malgré des problèmes de rythme), on imagine sans mal ce que Greg Egan aurait fait d'un tel décor...

     Le dossier E.C. Tubb / Dumarest (sa création la plus célèbre, trente-trois volumes), quant à lui, est (très ?) réussi dans le sens où il donne envie de découvrir cet auteur anglais, ou de le redécouvrir pour ceux qui le connaissent déjà. Un dossier plus imposant que ce dont on a l'habitude chez Galaxies NS, puisqu'il fait plus de cinquante pages. Le texte old school de E.C. Tubb, « La Chute de l'ange », est excellent.

     Le numéro 13 commence par une nouvelle d'Aliette de Bodard (située dans son habituel monde futur où les Chinois ont découvert l'Amérique avant les Européens) ambitieuse, mais très dure à suivre — de part sa construction, le nombre de mots étrangers présents dans la prose et les patronymes avec lesquels on s'emmêle volontiers. A noter que la traduction française, peu assurée, n'arrange pas les choses. On passe vite sur la nouvelle de Robert J. Sawyer d'une stupidité bluffante, à l'arrière-goût particulièrement désagréable qui plus est. La nouvelle suivante, très caustique, signée Martin Lessard, parle de surendettement (au carré) et de suicide, mais pas forcément de la façon dont ces deux fléaux entrent d'ordinaire en collision (un tout petit peu plus de soin au niveau du style et quelques coupes auraient sans aucun doute amélioré le texte, qui a pour lui d'être plein d'humour). Quant à « Jours d'automne » de l'espagnol Santiago Eximeno, il s'agit d'un texte assez fort sur la vieillesse qui évoque certaines nouvelles de Ray Bradbury (il est toutefois permis de détester le type de chute choisi par l'auteur).

     Les trois nouvelles du dossier SF nordique sont vraiment convaincantes, même si la construction de « Mixomatose ForteTM », avec son énorme tunnel central d'exposition, m'a semblé être une cession à la facilité plus qu'autre chose. « Les Chiens de Lanzarote », très houellebecquienne, est la plus forte des trois.

     Au final deux assez bons dossiers, E.C Tubb (n°12) / la SF Nordique (n°13), mais précédés par des nouvelles parfois exécrables (Robert J. Sawyer) ou sans grand intérêt (Daniel Walther, Mike Resnick).

Thomas DAY
Première parution : 1/10/2011 dans Bifrost 64
Mise en ligne le : 28/2/2013


 

Dans la nooSFere : 62418 livres, 58402 photos de couvertures, 56897 quatrièmes.
7958 critiques, 34223 intervenant·e·s, 1310 photographies, 3653 Adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.