Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
La Tour interdite

Marion Zimmer BRADLEY

Titre original : The Forbidden Tower, 1977

Cycle : La Romance de Ténébreuse - 6 : L'âge de Damon Ridenow  vol.

Traduction de Simone HILLING
Illustration de Wojtek SIUDMAK

POCKET, coll. Science-Fiction / Fantasy n° 5320
Dépôt légal : janvier 1989

480 pages, catégorie / prix : 8
ISBN : 2-266-02920-7   
Genre : Science Fiction 


Autres éditions
   POCKET, 1992, 1995, 2000, 2006
   in La Romance de Ténébreuse - Intégrale IV, 2014

    Quatrième de couverture    
Ellemir et Callista, les sceurs jurnelles, épousent les deux vainqueurs des hommes-chats : Damon et le Terrien Andrew. C'est l'heureuse conclusion d'une aventure et le début d'une double malédiction : l'union consanguine d'Ellemir et de Damon est menacée de stérilité ; Callista, destinée à devenir Gardienne de la Tour d'Arilinn, a été si bien conditionnée qu'Andrew ne peut pas l'approcher. Damon voudrait secourir Callista ; Andrew ne refuserait pas de rendre service à Ellemir. Tous quatre sont télépathes, ce qui devrait faciliter leur entraide. Mais la règle est très stricte : on n'utilise pas les pouvoirs psi pour changer le destin, sauf dans les Tours. Cette prudence s'explique par les abus commis pendant les Ages du Chaos. S'impose-t-elle en cas de péril ou de trahison ? Damon, Ellemir, Andrew et Callista défient la coutume, lancent dans le Surmonde une croisade pour la liberté et, unissant leurs esprits, bâtissent leur propre Tour, où l'antique tradition n'a plus cours. Qu'en dira Dame Leonie, la Gardienne d'Arilinn ?

Mation Zimmer Bradley, née en 1930, s'est imposée récemment aux lecteurs français avec Les Dames du Lac et Les Brumes d'Avallon. Les Américains se passionnent depuis vingt ans pour La Romance de Ténébreuse, un cycle de romans situés sur une planète décidée à sauver son identité face aux colonisateurs terriens. Ténébreuse, c'est tout un monde, décrit avec une richesse d'imagination digne de Dune et de La Terre du Milieu de Tolkien.
 
    Critiques    
     Dans cette suite de l'épée enchantée, nous retrouvons nos quatre héros. Alors que Damon et Ellemir filent le parfait amour, la vie conjugale s'avère beaucoup plus difficile pour Andrew et Castilla : en effet, on ne peut pas effacer en quelques semaines le conditionnement de Gardienne qu'a subi Castilla, et qui fait qu'elle ne supporte aucun contact physique, ême du bout des doigts.

     Installés à Armida, les deux couples affrontent ensemble leurs problèmes, et forment peu à peu un ménage à quatre quasi fusionnel, évolution favorisée par leurs dons télépathiques. Le cheminement de chacun des protagonistes est finement décrit dans ses progrès et ses reculs, notamment l'adaptation d'Andrew le Terrien aux us et coutumes de sa nouvelle planète. La peinture psychologique des personnages, principaux comme secondaires, est subtile et particulièrement crédible. On est loin des personnages un peu bruts et manichéens que l'on rencontre dans d'autres œuvres de Marion Zimmer Bradley.

     Les activités liées au Laran, le pouvoir psy transmis au sein de la caste dominante, sont devenues très encadrées à l'époque de Damon Ridenow, après les débordements des âges du chaos. Seules les Tours sont habilitées à pratiquer ces activités, et de très forts tabous entourent notamment le kiresh, une drogue qui éveille et amplifie les sens télépathiques. Mais ces Tours, autrefois rayonnantes et ouvertes sur le monde, se sont refermées et sclérosées. Les télépathes sont de moins en moins nombreux à accepter les sacrifices demandés par la vie dans les Tours. De plus en plus de techniques et de savoirs sont perdus. C'est contre cette décadence que Damon Ridenow et ses amis veulent réagir, en créant une Tour interdite, sans l'autorisation des autres Tours. La lutte s'engage alors avec les tenants de la tradition, menés par la redoutable gardienne d'Arilinn, Léonie, à laquelle Damon a voué dans sa jeunesse un amour impossible.

     Ce deuxième tome du cycle de Damon Ridenow est d'un niveau bien supérieur au premier opus et tient toutes les promesses esquissées dans l'épée enchantée. Beaucoup plus dense, c'est une grande réussite qui se dévore.

Samuel LE GOFF
Première parution : 16/5/2005 nooSFere


 

Dans la nooSFere : 59328 livres, 53038 photos de couvertures, 53074 quatrièmes.
7853 critiques, 32161 intervenant·e·s, 971 photographies, 3634 Adaptations.
 
Écrire aux webmestres       © nooSFere, 1999-2018. Tous droits réservés.

NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres.
Vie privée et cookies