Site clair (Changer
 
  Critiques  
 
  Livres  
 
  Intervenants  
 
  Prix littéraires  
 
  Adaptations  
    Fiche livre     Connexion adhérent
Bifrost n° HS2 : Les univers de Jack Vance

REVUE


Cycle : Revues - Bifrost  vol. HS2 


Illustration de Philippe GADY

BÉLIAL' , coll. Bifrost (revue) n° HS2
Dépôt légal : septembre 2003
168 pages, catégorie / prix : 11 €
ISBN : 2-913039-24-3   
Genre : Imaginaire



    Quatrième de couverture    
     « ... j'ai découvert Jack Vance, connu une prose inégalée et la poésie de la S-F, et je me suis condamné à tenter d'écrire un jour non seulement dans le même domaine que ce »Maître des dragons« , mais à essayer de jouer les notes simples dont ce maestro faisait de si parfaits concertos et des symphonies aériennes semble-t-il faciles. S'il était Mozart, je ne serais Salieri, peut-être, mais je savais que j'avais le matériau idoine, la sensation exacte, la vraie poésie et un motif de continuer d'aimer la S-F bien après l'adolescence, la fac et mes années d'apprenti-écrivain. »

Dan Simmons

    Sommaire    
1 - Pierre-Paul DURASTANTI, Éditorial, pages 2 à 3, Éditorial
2 - Jack VANCE, Point de chute (Where Hesperus Falls), pages 6 à 15, trad. Noé GAILLARD
3 - Jack VANCE, La Gaffe monumentale de Dover Spargill (Dover Spargill's Ghastly Floater), pages 16 à 31, trad. Gilles GOULLET
4 - Jack VANCE, Le Syndrome de l'homme augmenté (The Augmented Agent / I-C-a-BeM), pages 32 à 71, trad. Alexandre Stéphane GARCIA
5 - Jack VANCE, Rassemblement (Shape-Up), pages 72 à 85, trad. Sara DOKE
6 - Jack VANCE, Maîtres de maison (The House Lords), pages 86 à 99, trad. Sara DOKE
7 - Jacques GARIN, De Markavel à Fluter, l'odyssée cosmique d'un naute, aède du futur galactique, pages 102 à 111, Article
8 - Jack VANCE, Esquisse d'autobiographie et autres faits (Biographical Sketch & Other Facts), pages 112 à 118, Biographie, trad. Pierre-Paul DURASTANTI
9 - Noé GAILLARD, Du polar comme écran, pages 119 à 121, Article
10 - Dan SIMMONS, Jack Vance : Maître des dragons (Jack Vance: Dragon Master), pages 122 à 137, Article, trad. Noé GAILLARD
11 - Pierre-Paul DURASTANTI & QUARANTE-DEUX, bibliographie des oeuvres de fiction de Jack Vance (John Holbrook Vance, 1916 - ), pages 138 à 148, Bibliographie
12 - COLLECTIF, Petit guide touristique à l'usage du voyageur vancéen, pages 149 à 166, Critique(s)

    Critiques parues dans ce livre disponibles en ligne    
 
    Critiques    
     Jack Vance est un faiseur d'univers parfois taxé de légèreté : la richesse de ses civilisations imaginaires masque la réflexion qui la sous-tend. Un examen plus attentif permet cependant de constater que, même si Vance part d'images ou d'ambiances pour construire ses intrigues, comme il l'affirme dans son intéressante Esquisse d'autobiographie, il réinvestit ses lectures savantes, notamment sociologiques, ainsi que ses multiples découvertes culturelles au cours de sa vie nomade. Son atout maître est sa capacité de suggérer un monde dans toute sa complexité, performance encore plus évidente dans ses textes courts qui ne lui en laissent logiquement pas le temps. Si Point de chute est abordé du point de vue d'un dinosaure de l'humanité, un immortel désireux d'en finir avec la vie dans un monde qui le dépasse, Maîtres de maison suggère avec force une civilisation incompréhensible en termes humains. La Gaffe monumentale de Dover Spargill, où un riche héritier se porte acquéreur de la Lune alors qu'une révolution industrielle rend obsolète l'extraction de minerai, comme Rassemblement, mettant en scène des tueurs à gages recrutés par un brigand interplanétaire, donnent un aperçu de son art de la mise en scène ainsi que de sa capacité à esquisser un monde malgré un contexte minimaliste.

     Jack Vance se sent finalement moins à l'aise dans les futurs trop proches du nôtre : Le Syndrome de l'homme augmenté, court roman qui a pour thème la décolonisation et les transformations humaines par les gadgets technologiques, le montre empesé par des considérations politiques qui ne lui permettent pas de donner libre cours à son talent.

     Celui-ci est particulièrement mis en évidence par la magistrale étude de Dan Simmons, Jack Vance, maître des dragons, qui dévoile les vertus poétiques de son écriture tout en donnant une magnifique leçon de science-fiction. C'est probablement l'article le plus inspiré de ce recueil, à côté des passionnants Fragments d'une Vancyclopédie biographique de Jacques Garin, qui s'intéresse aux interactions entre l'homme et l'œuvre, et de l'intéressant article de Noé Gaillard sur son œuvre policière trop souvent négligée, Du polar comme écran. Outre la bibliographie très complète de Quarante-Deux et Pierre-Paul Durastanti, on trouvera un indispensable guide de lecture résumant ses romans de science-fiction ainsi que quelques liens utiles vers les sites Internet qui lui sont consacrés ou concernant les jeux de rôles s'inspirant de son œuvre.

     Avec son lot d'inédits et d'articles pertinents, ce hors-série est la plus alléchante invitation au voyage qui se puisse rêver, dans les univers de Jack Vance.

Claude ECKEN (lui écrire)
Première parution : 1/12/2003 dans Galaxies 31
Mise en ligne le : 6/12/2008


 
retour en haut de page
Dans la nooSFere : 65457 livres, 64385 photos de couvertures, 60193 quatrièmes.
8088 critiques, 35877 intervenant·e·s, 1434 photographies, 3684 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.