Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Arca

Romain BENASSAYA


Illustration de François BARANGER

CRITIC (Rennes, France), coll. Science-Fiction
Dépôt légal : juin 2016, Achevé d'imprimer : mai 2016
Première édition
Roman, 456 pages, catégorie / prix : 22 €
ISBN : 979-10-90648-63-0
Format : 13,0 x 19,7 cm
Genre : Science-Fiction



Ressources externes sur cette œuvre : quarante-deux.org
Ressources externes sur cette édition de l'œuvre : quarante-deux.org

Quatrième de couverture

" L'homme n'avait jamais eu une telle maîtrise de  son environnement. Et pourtant, il en était toujours aussi dépendant. La Terre était devenue trop  petite. Trop limitée" 

Lors de sa première mission sur Encelade, satellite de Saturne, la jeune scientifique Sorany Desvœux découvre par accident une nouvelle matière aux propriétés étonnantes. Très vite, avec l’appui de son mentor, l’éminent professeur Henri Stern, se dessine le projet Arca : il s’agit de bâtir une arche propulsée par ce que l’on nomme désormais l’Artefact d’Encelade. Un échantillon d’humanité est ainsi sélectionné pour effectuer un voyage vers La Griffe du Lion, où l’attend une exo-planète aux caractéristiques prometteuses. Mais une fois le périple entamé et tout retour impossible, des voix de l’ombre s’élèvent au cœur de l’Arca. Des complots se fomentent et une inquiétante religion gagne en puissance, mettant en péril les fondements même du projet. L’investigateur de bord Frank Fervent devra démêler l’écheveau de ces luttes intestines s’il veut percer à jour le secret de la matière d’Encelade…

Romain Benassaya est né à Nice en 1984. Après des études de linguiustiques menées à Paris et l'obtention d'un master, il commence à enseigner le français à l'étranger, au Canada puis en Ouganda, jusqu'à ce qu'il pose ses valises à Bangkok. 

Depuis toujours passionné de science-fiction, particulièrement de space opera, il se lance dans l'écriture de nouvelles et de romans. On rencontre notanment sa signature dans la célèbre revue Québécoise Solaris. Avec Arca, il signe un premier roman ambitieux où le sense of wonder fonctionne à plein. 

Critiques

     Des histoires d’arches stellaires, on en a lu des milles et des cents : « Le Navire-Étoile »de E.C. Tubb ; Tau Zéro de Poul Anderson ; Le Papillon des étoiles de Bernard Werber ; L’Incroyable odyssée de Guy Charmasson ; Croisière sans escale de Brian W. Aldiss ; La Ballade de Bêta 2 de Samuel R. Delany, ou encore L’Univers captif de Harry Harrison. Et bien d’autres encore, du meilleur au pire. Romain Benassaya pouvait-il encore ajouter une pierre à l’édifice ? Il s’y est essayé. De là à dire qu’il a renouvelé le thème pour son premier roman, il y a une douve…

     Le contexte nous propose une Terre moribonde, une société à bout de souffle qui brûle la chandelle par les deux bouts, s’évertuant à terraformer Mars en y déportant massivement et en vain sa jeunesse par l’entremise de compagnies aussi avides que rivales. C’est dans ce contexte que Sorany Desvoeux, en mission sur un satellite de Saturne, y découvre autant qu’elle est choisie par lui l’artefact d’Encelade qui va offrir à l’humanité agonisante la perspective de coloniser une planète extrasolaire et, au-delà, celle d’une expansion galactique.

     Dans la première partie d’exposition – la plus pénible –, alternent les chapitres à bord d’Arca, à l’approche du seuil – le franchissement de la vitesse de la lumière – alors que des tensions se font jour, et des chapitres situés dix ans plus tôt, quand Sorany Desvoeux découvre l’artefact. Durant la deuxième partie, l’intrigue se noue à bord tandis que les tensions s’exacerbent et que se manifeste le dernier élément à apparaître. On découvre aussi, encore en chapitres alternés, le passé de Frank Fervent, le deuxième rôle, et à travers lui ce qui se passe sur Mars. Dans l’ultime partie, les différentes pièces du puzzle achèveront de se mettre en place en vue de la conclusion tandis que l’on retrouvera Sorany Desvoeux dans une situation conférant à Arca un air de remake littéraire d’Interstellar. Même si déjà vu, cet aspect est plutôt du côté de ce qui est réussi dans ce roman.

     Arca est donc une arche stellaire qui va franchir le mur de la lumière mais n’en subira pas moins des effets relativistes. L’auteur ne semble pas bien maîtriser cet aspect et, du coup, ne fait pas le choix qui s’impose – n’écrit pas Tau Zéro qui veut ! Les passagers, au nombre de trois mille six cents, ont été judicieusement choisis… par Bernard Werber ? Parce qu’à peine parti, les voilà se convertissant en masse à la nouvelle religion d’Enlil, technologie aidant, et déjà pris d’une furieuse envie de se foutre sur la gueule. On flirte là avec Le Papillon des étoiles (ce qui n’est pas un compliment, pour faire dans l’euphémisme). Le livre donne l’impression que les passagers sont beaucoup plus nombreux que le chiffre annoncé, à savoir, en somme, la population d’un gros village isolé où tout le monde ne devrait pas tarder à se connaître, au moins de vue… Ce qui n’est pas le cas, même du flic ! Nulle différence non plus entre équipage, passagers, futurs colons, qui a un rôle à bord et en aura un autre à l’arrivée, etc.

     Bref, un premier roman qui souffre de gros défauts… mais qui y survit malgré tout. Non sans mal, certes, mais tout de même, jusqu’à mieux finir qu’il n’avait commencé. L’éditeur aurait dû faire remettre ce roman sur le métier, encore et encore… Peut-être cela a-t-il été fait, mais insuffisamment. Un éditeur plus exigeant aurait-il d’emblée refusé Arca ? Nul doute que ce livre aurait beaucoup gagné à davantage de direction d’ouvrage. Pour un coup d’essai, ce n’est pas un coup de maître. Il faudra revoir Romain Benassaya.

Jean-Pierre LION
Première parution : 1/10/2016 dans Bifrost 84
Mise en ligne le : 16/10/2022

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 78608 livres, 90580 photos de couvertures, 74573 quatrièmes.
8864 critiques, 42716 intervenant·e·s, 1658 photographies, 3770 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2022. Tous droits réservés.