Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Apprenti assassin

Robin HOBB

Titre original : Assassin's Apprentice, 1995
Première parution : New York, USA : Bantam, 1995
Cycle : La Citadelle des ombres  vol. 1 
Cycle : Le Royaume des Anciens vol. A-1 

Traduction de Arnaud MOUSNIER-LOMPRÉ

J'AI LU (Paris, France), coll. Fantasy (2007 - ) n° 5632
Date de parution : 25 janvier 2023

Réédition
Roman
Format : 11,0 x 18,0 cm
Genre : Fantasy


Autres éditions
   FRANCE LOISIRS, 2000, 2001, 2002, 2004
   J'AI LU, 2001, 2001, 2003, 2004, 2004, 2005, 2005, 2008, 2008, 2011, 2013, 2015, 2015, 2018
   PYGMALION, 1998
   in La Citadelle des Ombres - 1, 2000
   in La Citadelle des Ombres - 1, 2002
   in La Citadelle des Ombres - 1, 2005
   in La Citadelle des Ombres - 1, 2006
   in La Citadelle des Ombres - 1, 2012

Critiques des autres éditions ou de la série
Edition J'AI LU, Fantasy (2000 - 2007) (2010)

     Premier tome de la célèbre série « l’Assassin Royal », L’Apprenti assassin met en scène la jeunesse et l’apprentissage du héros, Fitz, bâtard de l’héritier au trône des Six-Duchés. Abandonné dès sa naissance, celui-ci s'est vu confié à la garde de la famille de sa mère avant d'être renvoyé à la cour à l’âge de six ans pour sa formation au métier d’assassin, ainsi que ses première misions sur le terrain.
     Cet ouvrage offre une lecture très abordable et agréable car Robin Hobb emploie un vocabulaire simple et un langage clair, sans tournures de phrases ardues, objets magiques obscurs ni descriptions longues et harassantes.
     Mais son point fort principal est l'habileté de l’auteur à présenter l’état d’esprit d’un personnage souffrant de sa bâtardise. Les bâtards sont souvent présents en medieval fantasy, sans pour autant que les auteurs prennent le temps d’approfondir leur psychologie. Leur statut d’enfant illégitime passe au second plan, pour parfois même disparaître dans l’esprit du lecteur (et de l'auteur ? ? ?).
     Néanmoins, ces aspects positifs ne peuvent en cacher d’autres, moins excitants.
     Ainsi, une fois de plus (et à mon grand regret), le héros est un enfant, ce qui rend le scénario peu crédible. En effet, qu'il existe des enfants-soldats ou terroristes, c'est une triste réalité, mais imaginer qu'un garçon de treize ans mène de subtils complots et de retors assassinats me semble irréaliste. Certes, le côté « apprentissage » s’applique d’autant mieux à un enfant, mais il rend aussi le personnage principal plus proche du lecteur pré-adolescent. Le lecteur adulte préfèrera sans doute des assassins plus sombres et cyniques, comme Vlad Taltos de Steven Brust ou le Benvenuto Gesufal de Jean-Philippe Jaworski (in Gagner la guerre). D'ailleurs, le scénario et les personnages très simplistes, pas assez creusés, et l’intrigue franchement linéaire renforcent cette impression de littérature peu mâture.
     Tout cela fait de L’Apprenti assassin un livre léger et agréable à lire, mais sans réelle consistance, qui conviendra plus à un jeune lecteur ayant fini la saga des Harry Potter et cherchant un nouveau héros à qui s’identifier, plutôt qu’à un adulte préférant les aventures sombres et grinçantes d’un tueur à gages tourmenté.

Ludovic ANTOINE
Première parution : 7/1/2010
nooSFere

Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes
Jean-Pierre Fontana : Sondage Fontana - Fantasy (liste parue en 2002)  pour la série : Le Royaume des Anciens

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 79115 livres, 91861 photos de couvertures, 75103 quatrièmes.
9023 critiques, 43018 intervenant·e·s, 1660 photographies, 3772 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2023. Tous droits réservés.