Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
L'Homme des jeux

Iain M. BANKS

Titre original : The Player of Games, 1988
Première parution : Macmillan, 1988
Cycle : Culture (Cycle de la)  vol. 2 

Traduction de Hélène COLLON
Illustration de MANCHU

LIVRE DE POCHE (Paris, France), coll. SF (2ème série, 1987-) n° 7185
Dépôt légal : janvier 2008
Roman, 480 pages, catégorie / prix : 6,50 €
ISBN : 2-253-07185-4
Genre : Science-Fiction



Quatrième de couverture
     Dans l'empire d'Azad, le pouvoir se conquiert à travers un jeu multiforme. Jeu de stratégie, jeu de rôle, jeu de hasard, le prix en est le trône de l'Empereur.
     Gurgeh est le champion de la Culture, une vaste société galactique, pacifique, multiforme, anarchiste, tolérante, éthique et cynique où le jeu est considéré comme un art majeur.
     S'il gagne, la paix sera sauvée entre la Culture et Azad.
     S'il perd...

     Voici le premier volume de la fameuse série de la Culture qui a renouvelé avec humour et panache le thème de la société galactique. Il sera suivi de L'Usage des armes et de Une forme de guerre.
Critiques des autres éditions ou de la série
Edition Robert LAFFONT, Ailleurs et demain (1992)

     Galaxies en jeu
     Iain M. Banks brosse une fresque interstellaire à la manière d'Isaac Asimov et joue le cosmos aux échecs.
     L'humanité a essaimé entre les étoiles. Les robots l'ont aidée à édifier une société libertaire et pacifique : la Culture. Cette utopie d'ambition cosmique poursuit méthodiquement son extension, mais sans hâte ni violence. Les planètes moins évoluées sont abordées en douceur et leur histoire, guidée vers le progrès par de subtils ambassadeurs.
     Dans cet avenir de Cocagne où l'on vit plusieurs fois centenaire, l'existence se passe en loisirs et en voyages. Les uns bâtissent des mondes neufs comme des jardins d'agrément. Les autres étudient, philosophent ou s'ennivrent à longueur de siècle. Gurgeh, quant à lui, s'adonne au jeu. Il passe même pour un des meilleurs joueurs de sa génération. Combinant intelligence, concentration et science des drogues psychotropes, il jouit en outre d'une chance exceptionnelle.
     Ces atouts ne passent pas inaperçus dans les hautes sphères de la Culture. C'est lui, au prix de quelques ruses, que l'on envoie affronter le barbare Empire d'Azad. Cette partie sous-développée de la galaxie est peuplé d'humanoïdes dont le cycle de reproduction fait intervenir trois sexes. Mais ce n'est pas leur seule originalité. Les Azadiens de toutes classes se livrent aussi à des joutes acharnées sur de vastes échiquiers en relief qui reproduisent le fonctionnement de leur société. C'est le jeu qui désigne les maîtres et les esclaves, qui inspire les stratèges, qui entretient les instincts guerriers. Et c'est au terme de duels successifs jusqu'au faîte de la hiérarchie sociale que le vainqueur ultime est sacré Empereur.
     Pour Gurgeh, la partie s'annonce serrée. D'un bout à l'autre du roman, Iain Banks enchaîne les péripéties avec humour et adresse, sans que jamais le suspense se relâche. Si les talents de l'Homme des jeux sont mis à rude épreuve, on peut en dire autant des ongles du lecteur.

François ROUILLER (site web)
Première parution : 9/10/1992
24 heures
Mise en ligne le : 5/11/2000


Edition LIVRE DE POCHE, SF (2ème série, 1987-) (1996)

     La réédition d'un premier roman du cycle de la Culture, ce vaste empire galactique imaginé par Banks, devrait permettre à tous les amateurs de SF d'accéder à une oeuvre qui est l'un des chocs majeurs de ces dernières années.
     La Culture, vaste ensemble semi-libertaire et hyper-automatisé, a résolu la plupart des problèmes économiques et sociaux qui se posaient à l'humanité... Mais les contradictions demeurent, surtout lorsque de nouvelles civilisations posent des problèmes d'intégration. D'ordinaire, ces questions relèvent de la section Contact, mais la Culture estime parfois qu'une société présente des risques trop importants pour rester fidèle à ses conceptions habituelles (laisser faire et influencer peu à peu). Circonstances Spéciales intervient alors, comme dans le cas de l'Empire d'Azad, militariste, raciste et expansionniste : des barbares employant « une politique consistant à affamer certaines régions (et) la déportation de masse ». Le pouvoir s'appuyant sur un jeu redoutable, le jeu d'Azad, qui permet de sélectionner le nouvel empereur, Gurgeh, l'un des meilleurs « joueurs de jeux » de la Culture, est envoyé sur Azad. Apparemment pour participer au tournoi...
     Brillant et enlevé, L'Homme des jeux pose une question essentielle : à se comporter comme un barbare, ne finit-on pas par en devenir un ? À la cruauté, faut-il répondre par une cruauté plus grande encore pour défendre des valeurs morales supérieures ?
     P.S. : On signalera une remarquable préface de Gérard Klein, qui situe les enjeux du genre, et une superbe couverture de Manchu.

Stéphanie NICOT (lui écrire)
Première parution : 1/9/1996
dans Galaxies 2
Mise en ligne le : 1/12/2001

Prix obtenus
Grand Prix de l'Imaginaire, Traducteur, 1994


Cité dans les pages thématiques suivantes
Jeux

Cité dans les Conseils de lecture / Bibliothèque idéale des oeuvres suivantes
Francis Valéry : Passeport pour les étoiles (liste parue en 2000)  pour la série : Culture (Cycle de la)

retour en haut de page

Dans la nooSFere : 74086 livres, 82041 photos de couvertures, 69700 quatrièmes.
8527 critiques, 40057 intervenant·e·s, 1541 photographies, 3735 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous contacter.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres et ne publions pas de textes.
Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2021. Tous droits réservés.