Site clair (Changer
 
    Fiche livre     Connexion adhérent
Nouvelles, tome 2 / 1953-1981

Philip K. DICK


Cycle : Dick, Philip K. : intégrale des fictions courtes (omnibus)

Traduction de Hélène COLLON
Illustration de Benjamin CARRÉ

DENOËL (Paris, France), coll. Lunes d'Encre n° (16)
Dépôt légal : novembre 2000
1392 pages, catégorie / prix : 280 FF
ISBN : 2-207-25175-6   
Genre : Science-Fiction



    Quatrième de couverture    
     Un ancien combattant d’une guerre qui n’a pas encore eu lieu... Une société future où les auteurs de science-fiction du passé sont considérés comme prescients, vénérés et consultés... Un chef d’Etat qui révèle son véritable et terrifiant visage...

     Ce second et dernier volume de l’intégrale des nouvelles de Philip K. Dick rassemble les récits écrits entre 1953 et 1981, ainsi que le synopsis du roman que projetait l’auteur moins d’un an avant sa mort, Le Hibou ébloui. On y trouve entre autres tous les textes courts de l’auteur postérieurs à son expérience mystique de 1974, mais aussi Rapport minoritaire que Steven Spielberg a décidé de porter à l’écran.

     Philip K. Dick (1928-1982) a laissé une oeuvre considérable tant dans le domaine de la nouvelle que dans celui du roman. Son approche de l’imaginaire a définitivement marqué toute une génération d’auteurs et de lecteurs et il est désormais considéré, avant tout, comme un créateur puissamment original dont la vie et les écrits n’ont pas fini de nous bouleverser. De ses récits les plus percutants ont été tiré plusieurs films dont Total Recall, Planète hurlante et surtout Blade Runner.

    Sommaire    
1 - Hélène COLLON, Préface, pages 9 à 12, Préface
2 - Le Pessimisme en science-fiction (Pessimism in science fiction), pages 13 à 16, Article, trad. Hélène COLLON
3 - Foster, vous êtes mort ! (The Father Thing), pages 17 à 41, trad. Hélène COLLON
4 - Copies non conformes (Pay for the Printer), pages 42 à 62, trad. Hélène COLLON
5 - L'Ancien combattant (War Veteran), pages 63 à 118, trad. Hélène COLLON
6 - Là où il y a de l'hygiène... (The Chromium Fence), pages 119 à 138, trad. Hélène COLLON
7 - Question de méthode (Misadjustment), pages 139 à 161, trad. Hélène COLLON
8 - Un monde de talents (Autofac), pages 162 à 211, trad. Hélène COLLON
9 - Consultation externe (Psi-Man Heal My Child!), pages 212 à 240, trad. Hélène COLLON
10 - Autofab (Foster, you're dead), pages 241 à 271, trad. Hélène COLLON
11 - Visite d'entretien (Service Call), pages 272 à 295, trad. Hélène COLLON
12 - Marché captif (A World of talents), pages 296 à 317, trad. Hélène COLLON
13 - À l'image de Yancy (The Mold of Yancy), pages 318 à 345, trad. Hélène COLLON
14 - Rapport minoritaire (What the dead men say), pages 346 à 392, trad. Hélène COLLON
15 - Phobie or not phobie (Recall Mechanism), pages 393 à 413, trad. Hélène COLLON
16 - Machination (The Unreconstructed M), pages 414 à 461, trad. Hélène COLLON
17 - Le Retour des explorateurs (Explorers We), pages 462 à 473, trad. Hélène COLLON
18 - Un jeu guerrier (Captive Market), pages 474 à 494, Entretien, trad. Hélène COLLON
19 - Si Benny Cemoli n'existait pas... (If There Were No Benny Cemoli), pages 495 à 521, trad. Hélène COLLON
20 - Un numéro inédit (Novelty Act), pages 522 à 558, trad. Hélène COLLON
21 - Projet Argyronète (Waterspider), pages 559 à 597, trad. Hélène COLLON
22 - Ce que disent les morts (The Crawlers), pages 598 à 662, trad. Hélène COLLON
23 - L'Orphée aux pieds d'argile (Orpheus with Clay Feet), pages 663 à 680, trad. Hélène COLLON
24 - Jacques CHAMBON & Hélène COLLON, Préface, pages 683 à 690, Préface
25 - Introduction, pages 691 à 695, Introduction, trad. Hélène COLLON
26 - Au temps de Poupée Pat (The Days of Perky Pat), pages 697 à 732, trad. Hélène COLLON
27 - Le Suppléant (Top Stand-By Job / Stand-By), pages 733 à 755, trad. Hélène COLLON
28 - Que faire de Ragland Park ? (What'll We Do With Ragland Park?), pages 756 à 783, trad. Hélène COLLON
29 - Ah, être un Gélate... (Oh, to Be a Blobel!), pages 784 à 808, trad. Hélène COLLON
30 - La Petite boîte noire (The Little Black Box), pages 809 à 839, trad. Hélène COLLON
31 - La Guerre contre les Fnouls (The War with the Fnools), pages 840 à 855, trad. Hélène COLLON
32 - Qui perd gagne (A Game of Unchance), pages 856 à 881, trad. Hélène COLLON
33 - Un précieux artefact (Precious Artifact), pages 882 à 901, trad. Hélène COLLON
34 - Le Retour du refoulé (Retreat Syndrome), pages 902 à 929, trad. Hélène COLLON
35 - Une odyssée terrienne (A Terran Odyssey), pages 930 à 969, trad. Hélène COLLON
36 - Rendez-vous hier matin (Your Appointment Will Be Yesterday), pages 970 à 996, trad. Hélène COLLON
37 - Guerre sainte (Holy Quarrel), pages 997 à 1028, trad. Hélène COLLON
38 - Souvenirs à vendre (We Can Remember It for You Wholesale), pages 1029 à 1056, trad. Hélène COLLON
39 - Ne pas se fier à la couverture (Not by Its Cover), pages 1057 à 1069, trad. Hélène COLLON
40 - Match retour (Return Match), pages 1070 à 1089, trad. Hélène COLLON
41 - La Foi de nos pères (Faith of Our Fathers), pages 1090 à 1132, trad. Hélène COLLON
42 - L'Histoire qui met fin à toutes les histoires pour l'anthologie d'Harlan Ellison "Dangerous visions" (The Story to End All Stories for Harlan Ellison's Anthology Dangerous Visions), pages 1133 à 1133, trad. Hélène COLLON
43 - La Fourmi électrique (The Electric Ant), pages 1134 à 1156, trad. Hélène COLLON
44 - Cadbury, le castor en manque (Cadbury, the Beaver Who Lacked), pages 1157 à 1180, trad. Hélène COLLON
45 - Au revoir, Vincent (Goodbye, Vincent), pages 1181 à 1185, trad. Hélène COLLON
46 - Un p'tit quelque chose pour nous, les temponautes ! (A Little Something for Us Tempunauts), pages 1186 à 1217, trad. Hélène COLLON
47 - Les Pré-personnes (The Pre-Persons), pages 1218 à 1252, trad. Hélène COLLON
48 - L'Oeil de la Sibylle (The Eye of the Sibyl), pages 1253 à 1265, trad. Hélène COLLON
49 - Le Jour où Monsieur Ordinateur perdit les pédales (The Day Mr. Computer Fell Out of its Tree), pages 1266 à 1275, trad. Hélène COLLON
50 - La Sortie mène à l'intérieur (The Exit Door Leads In), pages 1276 à 1298, trad. Hélène COLLON
51 - Chaînes d'air, réseau d'éther (Chains of Air, Web of Aether), pages 1299 à 1324, trad. Hélène COLLON
52 - Étranges souvenirs de mort (Strange Memories of Death), pages 1325 à 1332, trad. Hélène COLLON
53 - Le Voyage gelé (Frozen Journey), pages 1333 à 1354, trad. Hélène COLLON
54 - Le Cas Rautavaara (Rautavaara's Case), pages 1355 à 1367, trad. Hélène COLLON
55 - L'Autremental (The Alien Mind), pages 1368 à 1371, trad. Hélène COLLON
56 - Le Hibou ébloui (The Owl in Daylight), pages 1372 à 1377, trad. Hélène COLLON
57 - Hélène COLLON, Bibliographie, pages 1379 à 1387, Bibliographie

    Adaptations (cinéma, télévision, BD, théâtre, radio, jeu vidéo, ....)    
Total recall , 1990, Paul Verhoeven (d'après le texte : Souvenirs à vendre)
Total recall , 1990, Paul Verhoeven (d'après le texte : Souvenirs à vendre)
Total Recall 2070 , 1999 (d'après le texte : Souvenirs à vendre), (Série TV en 22 épisodes)
Minority Report , 2002, Steven Spielberg (d'après le texte : Rapport minoritaire)
Minority report , 2015, Max Borenstein (d'après le texte : Rapport minoritaire), (Série TV)
Passengers , 2016, Morten Tyldum (d'après le texte : Le Voyage gelé)
Autofac , 2017, Peter Horton (d'après le texte : Autofac), (épisode d'une série TV)
Safe & Sound , 2017, Alan Taylor (d'après le texte : Foster, vous êtes mort !), (épisode d'une série TV)
 
    Critiques    
     L'événement est considérable. Non qu'il y ait là grand-chose de nouveau, fors quelques pages de préface générale dues à Emmanuel Carrère, et deux versions d'une même couverture qu'on ne discutera pas. Pour le reste, c'est la réédition des quatre tomes de la feue collection Présences, réunis deux à deux. Les préfaces de Jacques Chambon et d'Hélène Collon ayant été conservées, comme elles le méritent, on en a une au milieu de chaque volume, dans une position qui n'est ni de pré ni de post mais peut-être d'interface. L'événement, donc, est économique : toutes les nouvelles de Dick, plus quelques-uns de ses commentaires, presque à moitié prix, et si les bibliothèques publiques préféreront les couvertures plus fortes et le papier plus épais de la présentation originelle, les portefeuilles, eux, ne pourront que s'esbaudir. Vu le nombre de pages, le tarif désespérera les photocopilleurs, si tant est que ceux-ci ne soient pas pur fantasme d'éditeur. Seuls renâcleront ceux qui ont acheté et payé vers la fin du dernier millénaire, et les pisse-vinaigre qui auraient aimé avoir, avec le sourire de la crémière, les textes théoriques des recueils de Présence du futur et une bibliographie complète pour les publications françaises, avec datation et références aux romans.
     Pour le reste, qu'ajouter ? Que le premier compte-rendu, dans le premier numéro (épuisé) de Galaxies portait sur le tome 2 de l'édition Présences, et était dû à Claude Ecken. Qu'on encensa ici même, à l'époque, le spécial Dick de la revue Bifrost. Bref, que Dick est incontournable, et plus ici qu'aux États-Unis. Que vous le savez. Comme vous savez ou devinez qu'il y a dans ces volumes une mine, une somme, de quoi suivre une évolution qui part d'un classicisme revisité par l'ironie dans des textes marqués par la guerre froide, entre impérialisme, invasions sournoises, bureaucratie et flicages, pour passer aux hésitations sur la définition de l'humain et de la réalité, aux altérations du monde, aux manipulations et aussi, encore que ce ne soit pas le plus réjouissant, aux foucades mystiques — que l'on pardonnera pieusement. Et comme vous savez qu'il y a en sus le plaisir de la surprise, de l'angle inattendu dans un univers paranoïaque. Et que vous le sachiez ou que vous ne le sachiez pas, si vous n'appartenez pas à la première sorte de ceux qui ont été autorisés plus haut à maugréer, foncez donc chez votre libraire : on vous a déjà dit que ce n'était vraiment pas cher pour ce que c'est !

Éric VIAL (lui écrire)
Première parution : 1/6/2001 dans Galaxies 21
Mise en ligne le : 6/9/2002


     Cache-cache avec la réalité

     Philip K. Dick (1928-1982) est un des écrivains majeurs de la science-fiction. Le public ne sait pas toujours que des films comme Total Recall ou Blade Runner ont été directement tirés de son oeuvre, ni que d'autres comme Matrix, The Truman Show ou eXistenZTM n'auraient pu naître sans elle.

     Célèbre pour ses romans, Ubik ou Le Maître du Haut Château, pour n'en citer que deux, Dick a été un formidable auteur de nouvelles. Dans lesquelles il explore les mêmes thèmes, les mêmes obsessions autour desquelles il a bâti son oeuvre entière. A savoir, qu'est-ce que la réalité ? Sommes-nous sûrs de vivre dans un monde réel ? Ne vivons-nous pas plutôt dans un monde truqué ? Rêvons-nous ? Sommes-nous drogués ? Qu'est-ce qui nous prouve que nous ne sommes pas morts, que nous ne sommes pas des simulacres ? Autant d'interrogations qui ont permis à Dick de dénoncer l'aliénation collective des sociétés et la manipulation des consciences, dévoilées par la résistance de l'individu qui refuse les apparences et les explications toutes faites.

     Philip K. Dick fut un écrivain prolifique, notamment au début de sa carrière. Forte du succès d'une précédente édition, les éditions Denoël publient, en deux volumes, l'intégrale des 130 nouvelles de ce maître. Certaines agrémentées d'une préface de l'auteur lui-même. L'occasion de plonger en douceur dans l'univers d'un créateur qui a gravé son empreinte dans la littérature du XXe siècle.

Jean-François THOMAS (lui écrire)
Première parution : 13/12/2000 24 heures
Mise en ligne le : 7/9/2002

 
    Critiques des autres éditions ou de la série    

 
Edition DENOËL, Lunes d'Encre (2006)


[critique commune aux deux tomes]

     La réalité ? Laquelle ?

     Totall Recall, Minority Report, Blade Runner sont tous des films qui ont été tirés de ses nouvelles. C'est dire l'importance de cet auteur, connu bien au-delà des frontières de la science-fiction.
     Les éditions Denoël republient en deux volumes l'intégrale des nouvelles de Philip K. Dick. Il faut bien 2887 pages pour réunir les 120 nouvelles de ce géant de la littérature, publiées entre 1947 et 1981. Dans les univers de cauchemars de Dick, la réalité se disloque et le temps se désarticule. Comme dans Le père truqué, où un extraterrestre malveillant a pris la place du père du jeune Charles Walton. Ou encore dans Le Vétéran, où l'on découvre un vieillard qui se souvient d'une guerre qui n'a pas encore eu lieu...
     A l'exemple de ces deux-là, entrer dans une nouvelle de Dick c'est prendre le risque d'en ressortir avec un brin de frayeur, une interrogation, un doute. C'est se dire : « et si... ». Bref, c'est observer la réalité sous un autre angle, pas forcément sympathique.

     Toutes les nouvelles de Dick ne sont pas d'égale valeur. Mais découvrir à l'avance les idées que les prochains films à succès de SF vont nous proposer, n'est-ce pas alléchant ?

Jean-François THOMAS (lui écrire)
Première parution : 3/8/2006
24 heures
Mise en ligne le : 19/12/2008




 
retour en haut de page

Dans la nooSFere : 66570 livres, 67337 photos de couvertures, 61429 quatrièmes.
8090 critiques, 36398 intervenant·e·s, 1463 photographies, 3690 adaptations.
 
Vie privée et cookies/RGPD
A propos de l'association. Nous écrire.
NooSFere est une encyclopédie et une base de données bibliographique.
Nous ne sommes ni libraire ni éditeur, nous ne vendons pas de livres. Trouver une librairie !
© nooSFere, 1999-2019. Tous droits réservés.